Le Piquage

LE PIQUAGE

Le piquage n'est pas une maladie mais plutôt un "vice". Les 1ers symptômes sont l'arrachage des plumes par les poules entre-elles mais peut vite arriver au piquage à sang, Cela devient très grave car si une plaie ouverte est percue par les autres individus, elle laisse la place à des infections ou à une suppression d'organes par les autres volailles.

Ont peut distinguer plusieurs formes de piquages possibles que je vais vous exposer :

- Le picage par énervement :

Il s'observe dans des conditions assez précises comme le surpeuplement, la chaleur, le stress, l'énervement ou encore une lumière excessive.

Pour y remédier, il convient de suspendre des bottes de verdure à 60 cm du sol afin de limiter l'ennui et le stress des volailles

- Le piquage par carence

Il s'observe sur des sujets qui sont essentiellement enfermés et qui ne sont nourris que par des mélanges de céréales. Le fait de ne pas sortir à l'extérieur empêche les poules de trouver des compléments alimentaires naturels.

Pour éviter cela il est intéressant de leur fournir de la verdure, des compléments vitaminé et pour finir de donner un accès extérieur aux volailles.

Pour finir nous verrons le piquages des poules pondeuses

Pour ce type de piquage, il s'agit plutôt de cannibalisme, lorsque la poule pond, une partie de son utérus est apparent et se résorbe graduellement, mais si la poule est gênée elle sort du nid et devient la proie des autres sujets.

Pour éviter cela il convient d'augmenter le nombre de nids, augmenter les doses de vitamines, minéraux et protéines, d'éviter stress, ennui, dérangements constants, parasites et maladies.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site